union cycliste du réquistanais

union cycliste du réquistanais

Jean-Louis Théron fait son Tour de La France - mai à juillet 2022

Réquista. L'Aveyronnais Jean-Louis Théron fait son tour de France

L’union cycliste de Réquista fière des exploits de l’un des siens Jean-Louis Théron.L’union cycliste de Réquista fière des exploits de l’un des siens Jean-Louis Théron. Repro CPA

CyclismeRéquista

Publié le 08/07/2022 à 11:19

Centre Presse Aveyron

 

En selle depuis le 13 mai, Jean-Louis Théron, licencié à l’Union Cycliste du Réquistanais, effectue sa Grande Boucle à raison de 120 km par jour. Il se trouve actuellement dans les Alpes.    

Alors que le Tour de France s’est élancé vendredi 1er juillet, Jean-Louis Théron, licencié à l’Union Cycliste du Réquistanais a enfourché son vélo, surchargé de quinze kilos supplémentaires : une tente, un matelas gonflable, des vêtements de rechange, un petit panneau solaire pour recharger son téléphone portable, une carte, un cahier, juste le nécessaire. Il a pris le départ de cette grande aventure "son Tour de France" le vendredi 13 mai au matin, accompagné jusque dans le Tarn de ses copains de club : Max Fabre, Francis Berthomieu, Francis Lacassagne, Jean-Marie Puech. Il s’est donné comme objectif de faire la boucle en trois mois et de parcourir environ 7 000 km.

Parti en direction de Banuyls-sur-Mer qu’il a atteint en deux jours, il allait faire la traversée des Pyrénées, Cerbère (66) à Hendaye (64) dans la semaine suivante en escaladant plus de 25 cols.

Après la traversée, il était attendu par l’association "Les marcheurs de courir en Lévézou" et a pu se requinquer un peu par le repas du soir et une nuitée bien réconfortante.

Ensuite, son itinéraire était tout tracé, suivre les limites de l’hexagone en longeant la côte atlantique jusqu’en Bretagne mais une petite escapade sur l’île d’Ouessant s’imposait.

Puis, Cap au Nord, en côtoyant la Manche, les côtes bretonnes et normandes avec ses plages de sable ou de galets, ses rocailles et les falaises de craie blanche, un tour au Mont-Saint-Michel en passant, et également tous ces lieux de mémoire poignants et émouvants des plages du Débarquement qui sont maintenant devenus un symbole de paix à travers le monde.

Au 24 juin, Jean-Louis avait parcouru 4922 km, soit 120 km de moyenne par jour, roule aux grès de belles rencontres, hébergé tantôt chez l’habitant, tantôt sous la tente dans une ferme ou au camping.

Il partage son aventure avec ses commentaires et de nombreuses photos sur le blog du club unioncyclistedurequistanais.blog4ever.com

Vous pouvez également le suivre jour après jour en vous y connectant. Il est actuellement dans les Alpes.

 



08/07/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 54 autres membres